h

TOXICITÉ AIGUË PAR VOIE ORALE

OCDE 423

TOXICITÉ AIGUË PAR VOIE ORALE

PRINCIPE

Le principe de cet essai est qu’avec un processus séquentiel, utilisant un nombre minimum d’animaux par étape, des informations sur la toxicité aiguë de la substance sont obtenues et sont suffisantes pour les besoins de classification. Une dose déterminée de la substance est administrée par voie orale à un groupe d’animaux (5, 50, 300 ou 2000 mg/kg p.c.). La substance est testée dans un processus séquentiel dans lequel trois animaux d’un seul sexe (normalement des femelles) sont utilisés à chaque étape. L’absence ou la manifestation de mortalité liée à la substance dans un groupe ayant reçu une dose à une étape donnée détermine l’étape suivante, c’est à dire:

  • arrêt de l’essai,
  • administration de la même dose à trois animaux supplémentaires,
  • administration de la dose immédiatement supérieure ou inférieure à trois animaux supplémentaires.

La méthode rend possible d’exercer un jugement concernant la classification de la substance d’essai dans une classe de toxicité délimitée par des valeurs préalablement fixées de DL50.

Observation-Résultats

Les animaux doivent être observés individuellement au moins une fois pendant les premières 30 minutes et régulièrement pendant les premières 24 heures après le traitement. Une attention particulière s’impose pendant les premières 4 heures et quotidiennement pendant 14 jours après l’administration de la substance, à l’exception des animaux qui sont morts au cours de l’étude ou qui sont retirés de l’étude et tués avec humanité pour des raisons de protection des animaux. Toutefois, la durée d’observation ne doit pas être fixée d’une manière rigide. Elle doit être fonction des réactions de toxicité, de leur vitesse d’apparition et de la longueur de la période de récupération. Elle peut par conséquent être prolongée, si nécessaire. Les moments où apparaissent et disparaissent les signes de toxicité sont importants, particulièrement quand on constate un certain retard dans l’apparition de ces signes Toutes les observations sont enregistrées de façon systématique, une fiche individuelle étant établie pour chaque animal.

Les résultats individuels pour chaque animal doivent être présentés. Toutes les données doivent être résumées dans un tableau indiquant pour chaque groupe d’essai le nombre d’animaux utilisés, le nombre d’animaux présentant des signes de toxicité, le nombre d’animaux retrouvés morts pendant l’essai ou tués pour des raisons humanitaires, pour chaque animal le moment de la mort, la description des effets toxiques et leur évolution dans le temps ainsi que leur réversibilité et les résultats de l’autopsie.

Conclusion

En accord avec les critères de classification, d’emballage et d’étiquetage des substances et des préparations dangereuses selon les Directives C.E.E. n° 93/21, n° 2001/59 et n° 99/45, l’élement d’essai peut être classé selon le tableau suivant.

DL50

Classification

Symbole

Indication de danger

DL50 <ou = 25 mg/kg

R28: très toxique en cas d’ingestion

T+

Très toxique

25 mg/kg < DL50 <ou= 200mg/kg

R25: toxique en cas d’ingestion

T

Toxique

200 mg/kg < DL50 <ou= 2000 mg/kg

R22: nocif en cas d’ingestion

Xn

Nocif

DL50 > 2000 mg/kg

 En accord avec le Règlement (CE) No 1272/2008), l’élement d’essai peut être classé selon le tableau suivant.

DL50

Classification

Indication de danger

DL50 <ou= 5 mg/kg

Categorie 1

“H300 mortel en cas d’ingestion ”

Danger

5 mg/kg < DL50 <ou=  50mg/kg

Categorie 2

“H300 mortel en cas d’ingestion”

Danger

50 mg/kg < DL50 <ou= 300 mg/kg

Categorie 3

“H301 toxique en cas d’ingestion”

Danger

300 mg/kg < DL50 <ou= 2000 mg/kg

Categorie 4

“H302 nocif en cas d’ingestion”

Attention

DL50 > 2000 mg/kg

Tarif

Délais

4 semaines

€ : < 1500 € €€ : entre 1500 et 4000 € €€€ : entre 4000 et 20000 € €€€€ : > 20000 €
On vous rappelle