h

ESSAI IN VITRO DE MUTATION GENIQUE SUR DES CELLULES DE MAMMIFÈRES*

OCDE 476

ESSAI IN VITRO DE MUTATION GENIQUE SUR DES CELLULES DE MAMMIFÈRES* – TEST OCDE 476

 

Des cellules déficientes en thymidine kinase (TK), à cause de la mutation directe TK+/-Õ TK-/-, sont résistantes aux effets cytotoxiques de la trifluorothymidine (TFT), un analogue de la pyrimidine. Des cellules riches en TK sont sensibles à la TFT qui entraîne une inhibition du métabolisme et l’arrêt de la division cellulaire. Ainsi, des cellules mutantes peuvent proliférer en présence de TFT, tandis que des cellules normales qui contiennent de la TK ne le peuvent pas. De la même façon, des cellules déficientes en HPRT ou XPRT sont sélectionnées par leur résistance à la thio-6 guanine (TG) ou à l’aza-8 guanine (AG). Lorsqu’un analogue d’une base ou une substance apparentée à l’agent sélectif est soumis à un essai de mutation génique sur des cellules de mammifères, il faut en étudier soigneusement les propriétés. Il faut, par exemple, examiner toute toxicité sélective soupçonnée de la substance d’essai vis-à-vis de cellules mutantes et non mutantes.

La performance du système ou agent de sélection doit être confirmée lorsque des substances ayant une similitude de structure avec l’agent de sélection sont soumises à essai. Des cellules en suspension ou en culture monocouche sont exposées à la substance d’essai, avec et sans activation métabolique, pendant une période appropriée. Les cellules sont repiquées afin de déterminer la cytotoxicité et de laisser le phénotype s’exprimer avant la sélection des mutants On détermine la cytotoxicité en mesurant l’efficacité relative de clonage (survie) ou la croissance relative totale des cultures après la période de traitement. Les cultures traitées sont maintenues dans un milieu de croissance pendant une période de temps suffisante, caractéristique de chaque locus et type de cellule choisis, afin de permettre une expression phénotypique presque optimale des mutations induites. On détermine la fréquence des mutants en ensemençant avec un nombre connu de cellules un milieu contenant de l’agent sélectif. Dans un milieu exempt d’agent sélectif, on détermine l’efficacité du clonage (viabilité). Après un temps d’incubation approprié, les colonies sont comptées. On compare le nombre de colonies mutantes en milieu sélectif au nombre de colonies en milieu non sélectif pour obtenir la fréquence des mutants.

* réalisé avec partenaire

Tarif

€€€

Délais

12 semaines

€ : < 1500 € €€ : entre 1500 et 4000 € €€€ : entre 4000 et 20000 € €€€€ : > 20000 €
On vous rappelle